Plus de 5 000 personnes ont été interpellées et près de 10 millions de dollars saisis lors d'une vaste opération policière en Asie concernant des paris illégaux sur la coupe du monde de football, a annoncé Interpol vendredi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Au cours de cette opération qui a duré un mois, les policiers ont identifié et perquisitionné près de 800 tripots à travers la Chine (Hong Kong et Macao compris), ainsi qu'en Malaisie, à Singapour et en Thaïlande, a souligné dans un communiqué l'organisation de coopération policière internationale dont le siège est à Lyon, dans le centre-est de la France.

Plus de 155 millions de dollars ont été mis en jeu à travers ces centres de paris clandestins, selon Interpol.

«Ces résultats sont impressionnants, non seulement en raison du nombre d'interpellations et de saisies réalisées en un mois dans toute la région, mais aussi sur le plan de la coopération policière», s'est félicité Jean-Michel Louboutin, directeur exécutif d'Interpol.

«Les paris sportifs clandestins ont non seulement des liens évidents avec le crime organisé, mais sont également liés à la corruption, le blanchiment d'argent et la prostitution et cette opération va aussi avoir un impact significatif à long terme», a-t-il ajouté.

Les policiers ont également saisi des voitures, des cartes de crédit, des ordinateurs et des téléphones mobiles, dont les données vont être exploitées.

L'opération s'est déroulée du 11 juin au 11 juillet, alors que des centaines de millions de passionnés à travers le monde suivaient les matchs de la Coupe du monde en Afrique du Sud.

Beaucoup de fans ont aussi été tentés par des paris sur les résultats des matchs, parfois en toute légalité, mais aussi par l'intermédiaire de bookmakers clandestins.

Baptisée Soga III, cette opération s'inscrit dans une série de deux raids précédents. Au total, près de 7 000 personnes ont été arrêtées et 26 millions de dollars en liquide ont été saisis. Des centaines de tripots clandestins par lesquels transitaient plus de deux milliards de dollars de paris ont été fermés, a précisé Interpol.

L'attitude des gouvernements à l'égard des paris sportifs varie considérablement à travers le monde. En Grande-Bretagne, la vaste industrie des paris est depuis longtemps réglementée et elle a engrangé des profits records avec le Mondial. En France, la loi a été tout récemment adaptée pour permettre les paris sur l'Internet.

Mais dans plusieurs pays asiatiques, les paris sportifs sont toujours interdits, en dépit d'un engouement populaire très fort. Il en va ainsi en Malaisie, où les paris sportifs n'ont été légalisés que le mois dernier, à la plus grande colère des fondamentalistes musulmans, mais les agréments et autorisations administratives n'étaient pas prêts à temps pour le Mondial.