Des balles et des menaces de mort ont été reçues par courrier jeudi aux bureaux du premier ministre japonais Yukio Hatoyama et du secrétaire général de son parti, a annoncé la police.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La balle adressée au chef du gouvernement a été détectée grâce à un appareil à rayons X par le personnel de sécurité. «Ils ont remis l'enveloppe scellée à la police, qui a ensuite confirmé qu'il s'agissait bien d'une balle», a indiqué un porte-parole du bureau du premier ministre. L'objet était accompagné d'une note sur laquelle était écrit «Meurs».

Le bureau d'Ichiro Ozawa, le très influent secrétaire général du Parti Démocrate du Japon (PDJ), a lui reçu une enveloppe contenant ce qui ressemble à une balle de fusil, a rapporté la police de la capitale. Sur une carte était écrit: «La cible est Ozawa».

Depuis l'arrivée au pouvoir du gouvernement de centre-gauche de M. Hatoyama en septembre, après plus de cinquante ans de domination des conservateurs, plusieurs balles ont été envoyées au bureau et au domicile de M. Ozawa, ainsi qu'au siège du PDJ et de la télévision privée TV Asahi.

M. Ozawa est actuellement au centre d'un scandale de financement politique illicite, qui rejaillit sur la cote de popularité du premier ministre.