La police a démantelé un réseau de trafic d'enfants dans le sud de la Chine, dans le cadre d'une campagne pour lutter contre ce fléau, a rapporté vendredi Chine Nouvelle.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La police de la ville de Jiangmen, dans le Guangdong, a arrêté dix personnes et sauvé 11 enfants, âgés de 3 à 8 ans, qui avaient été vendus dans la province et dans celle voisine du Fujian, selon l'agence, citant un policier. Le réseau était dirigé par une femme de 35 ans, qui travaillait dans une cimenterie à Zhuhai, ville du sud située en face de Macau.

Six des enfants avaient été enlevés entre juillet dernier et janvier.

Le démantèlement du réseau intervient dans le cadre d'une campagne nationale contre le trafic humain, la sixième en son genre.

Le trafic d'enfants est un vieux problème en Chine, accru depuis les années 80 par la politique de l'enfant unique.

Selon Chine Nouvelle, environ 3 000 femmes et enfants sont enlevés chaque année en Chine, mais selon le département d'État américain le nombre d'enfants enlevés est de 20 000 par an et certaines organisations indépendantes parlent de 70 000.

En juin 2007, un scandale avait secoué le pays après la découverte d'enfants employés dans des briqueteries comme des esclaves. Quelques mois plus tard, le gouvernement a publié le premier texte pour afficher sa volonté de combattre le trafic d'enfants et de femmes.

La police a ouvert un Bureau spécial en 2008.