Dix rebelles islamistes ont été tués mercredi au cours de violents accrochages avec l'armée sur l'île de Basilan, dans le sud des Philippines, a indiqué l'armée.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le bilan pourrait s'alourdir alors que l'armée continue de poursuivre des membres du groupe Abou Sayyaf, responsables de l'enlèvement il y a quatre mois de trois enseignants, a indiqué le capitaine Neil Estrella.Ces trois enseignants ont été relâchés mardi, probablement après le versement d'une rançon.

Le groupe Abou Sayyaf s'est spécialisé dans les enlèvements d'étrangers et de chrétiens avec demande de rançon. Les autorités l'accusent également de liens avec les organisations islamistes Al-Qaïda et la Jamaah Islamiyah, JI, accusée d'avoir fomenté l'attentat qui avait fait 202 morts sur l'île indonésienne de Bali en 2002.

Des membres d'Abou Sayyaf détiennent un employé du Comité international de la Croix-Rouge, l'Italien Eugenio Vagni, 62 ans, enlevé sur l'île de Jolo en janvier avec deux autres employés étrangers relâchés depuis.