Le ministère sri-lankais de la Défense a affirmé samedi que les Tigres tamouls, les rebelles en passe de perdre le dernier territoire qu'ils contrôlaient dans le nord-est, se préparaient à «un suicide de masse».

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les Tigres de libération de l'Eelam tamoul «se préparent à se suicider en masse» après que leur minuscule enclave de quatre km2 au bord de l'océan Indien eut été complètement encerclée samedi, tant depuis la mer que depuis la terre, selon un communiqué du ministère de la Défense. «Les terroristes n'ont plus nulle part où aller et leur unique porte de sortie consiste à se rendre aux forces de sécurité, faute de quoi ils seront écrasés par les troupes», a déclaré un responsable militaire cité dans le communiqué.