L'unique tireur rescapé des attentats de Mumbai (ex-Bombay) a été inculpé mercredi en Inde, le début d'une procédure juridique qui pourrait conduire à son exécution et risque de soulever des tensions avec le Pakistan voisin.

Mis à jour le 25 févr. 2009
ASSOCIATED PRESS

Mohammed Ajmal Kasab, un Pakistanais de 21 ans, a été capturé aux premières heures des attentats et est incarcéré depuis. Neuf autres assaillants ont été tués lors des trois jours d'attaques et de siège en novembre qui ont fait 164 morts, dans des hôtels de luxe, un centre juif et plusieurs autres sites de la ville.

Mohammed Ajmal Kasab est inculpé de 12 chefs, et risque la peine capitale s'il est reconnu coupable des deux plus graves, homicide et guerre contre l'Inde.

Le procureur spécial Ujjwal Nikam a dit s'attendre à ce que son procès s'ouvre dans les prochaines semaines et s'achève dans les six mois, un délai inhabituellement court pour l'Inde. Il avait fallu 14 ans pour s'achève le procès des attentats les plus meurtriers survenus dans le pays, les attentats de Mumbai qui avaient fait 257 morts en 1993.

Selon l'Inde, les dix tireurs des attentats de novembre étaient des Pakistanais. New Delhi accuse les militants du Lashkar-e-Taiba, un groupe islamiste soupçonné d'avoir été créé par le renseignement pakistanais dans les années 80 pour combattre l'Inde dans la région himalayenne du Cachemire que se disputent les deux pays.