Les Australiens ont observé dimanche une journée de deuil en hommage aux victimes des incendies qui ont dévasté 3 900 kilomètres carrés de terres et végétation dans le sud-est du pays au début du mois, faisant 209 morts selon un dernier bilan, encore provisoire.

Mis à jour le 22 févr. 2009
ASSOCIATED PRESS

La plus importante cérémonie a rassemblé plusieurs milliers de personnes dans un stade de Melbourne, en présence du premier ministre australien Kevin Rudd et de la princesse Anne d'Angleterre, représentant la reine Elizabeth II. «Nous avons été témoins au cours des derniers jours de souffrances indicibles. Nous avons perdu pères et mères, grands-pères et grands-mères, nous avons perdu des frères, des soeurs, des fils et des filles», a déclaré Kevin Rudd. Le «Samedi noir» du 7 février, durant lequel canicule, sécheresse et vents violents se sont conjugués pour déchaîner une véritable tempête de feu dans l'État de Victoria, le plus touché, sera désormais marqué chaque année d'une minute de silence.

M. Rudd s'est engagé solennellement à ce que «chacune» des localités touchées soit reconstruite, «brique par brique, maison par maison, école par école, église par église, rue par rue».

John Brumby, chef du gouvernement de l'État de Victoria, a estimé que «ces feux nous ont uni dans la douleur (...) et nous unirons dans la reconstruction. Car nous reconstruirons». Quelque 1 800 habitations et exploitations agricoles ont été détruites.

Toutes les chaînes de télévision du pays ont interrompu leurs programmes pour retransmettre en direct la cérémonie, diffusée par ailleurs sur des écrans géants dans des parcs et lieux publics de Melbourne. Les cloches ont résonné à partir de 11h (23h en France samedi) dans toute la ville au début de la cérémonie.

Kevin Rudd, la princesse Anne et d'autres dignitaires ont chacun déposé une fleur blanche sur une grande couronne disposée devant une scène, avant de se recueillir. Des pompiers en uniforme ont également déposé des fleurs, au son du didgeridoo, instrument traditionnel australien.

Selon un dernier bilan dimanche, les différents sinistres dont certains pourraient être d'origine criminelle ont fait 209 morts. Mais les enquêteurs trouvent encore des corps calcinés dans les décombres, et le bilan va encore s'alourdir.