(Séoul) Plusieurs régions de Corée de Sud ont été frappées par des précipitations record, a indiqué mercredi à l’AFP l’agence météorologique du pays, le ministère de l’Intérieur faisant état de quatre morts.

« Trois régions ont essuyé des précipitations au plus haut niveau, qui ne sont observées qu’une fois tous les 200 ans », a déclaré à l’AFP un responsable de l’Agence météorologique sud-coréenne.

Sont concernés le district de Geumsan dans la province du Chungcheong du Sud, celui de Chupungnyeong dans la province du Chungcheong du Nord et la ville de Gunsan dans la province de Jeolla du Nord, selon les données des services météorologiques.

« Il ne s’agit pas d’un calcul basé sur des données antérieures », a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’agence, qui a précisé que les relevés remontent à 1904. « Lorsque l’intensité des précipitations est calculée par région, elle montre qu’un tel évènement devrait se produire une fois tous les 200 ans ».  

À Gunsan, 131,7 mm de pluie sont tombés en une heure mercredi, ce qui représente plus de 10 % des précipitations annuelles moyennes de la région.

Certaines rivières ont débordé et des routes ont été inondées par les fortes pluies, selon des images diffusées par les chaînes de télévision sud-coréennes, où l’on voit des personnes patauger dans l’eau jusqu’à la taille dans certaines régions.

Les précipitations ont fait quatre morts, a indiqué le ministère de l’Intérieur.  

Les secouristes ont trouvé un corps coincé dans un ascenseur après l’inondation d’un studio à Nonsan, dans la province de Chungcheong du Sud, tôt mercredi.  Une personne a été retrouvée morte après avoir été aspirée dans un système d’évacuation des eaux, dans la ville de Daegu, a rapporté Yonhap.

Un automobiliste a été emporté dans un cours d’eau-toujours à l’intérieur de son véhicule-dans le nord de Chungcheong. Son corps a été récupéré près de trois heures plus tard, a rapporté l’agence de presse, ajoutant qu’un autre homme est mort après l’effondrement d’une maison lors d’un glissement de terrain.

La circulation des trains a été suspendue dans le district Seocheon, située au sud de Séoul, touchée par ces pluies diluviennes.  

Je demande aux gens d’éviter de se rendre dans les stationnements souterrains, les passages souterrains et [d’emprunter] les cours d’eau pendant les fortes pluies.

Lee Sang-min, ministre de l’Intérieur, dans un communiqué 

Le pays est régulièrement frappé par des inondations pendant la période de mousson, mais il est paré pour lutter contre les intempéries. Les bilans humains y sont habituellement relativement faibles, par rapport à l’intensité des évènements.  

Les scientifiques estiment que le changement climatique augmente l’intensité et la fréquence de ces catastrophes.

En 2022, la Corée du Sud avait enregistré des pluies et inondations records qui avaient fait 11 morts, notamment trois personnes piégées dans un appartement en sous-sol à Séoul. Un type de logement découvert par beaucoup dans le film oscarisé « Parasite », du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho.

Le gouvernement avait alors indiqué qu’il s’agissait du niveau de précipitations le plus élevé depuis les premières statistiques établies il y a 115 ans, accusant le changement climatique.