(Maumere) Les services de secours indonésiens tentaient mercredi de libérer un traversier avec plus de 800 personnes à bord qui s’est échoué sur des hauts fonds au large de la province la plus méridionale de l’Indonésie, a annoncé l’un de leurs responsables.

Publié le 18 mai
Agence France-Presse

Le km Sirimau est bloqué depuis deux jours avec 784 passagers et 55 membres de l’équipage à bord après s’être échoué lors d’une traversée de 184 km dans la province des Petites îles de la Sonde (en indonésien Nusa Tenggara Est).  

Comme le traversier ne semble pas être sur le point de sombrer, l’opération de secours a consisté jusqu’à présent à tenter de le libérer afin de lui permettre de poursuivre son voyage sans procéder à des évacuations.

Mais les efforts pour déloger le traversier coincé à l’aide d’un remorqueur ont jusqu’à présent échoué, a déclaré à la télévision Kompas TV M. Sudayana, chef des services de recherches et de secours de la ville de Maumere.

Les autorités attendent un remorqueur envoyé par la compagnie maritime publique PT Pelni qui doit arriver sur zone jeudi, et si ces nouvelles tentatives se soldent par un échec, tous les passagers seront évacués, a précisé M. Sudayana.

« Le remorquage ne peut se dérouler qu’à marée montante », a-t-il ajouté.

Tous les passagers se portent bien, a-t-il souligné.

Les accidents en mer sont fréquents en Indonésie, archipel qui compte plus de 17 000 îles, dont la population compte sur les traversiers et autres bateaux pour ses déplacements malgré des normes insuffisantes en matière de sécurité.

En 2018, quelque 160 personnes ont péri dans le naufrage d’un traversier dans l’un des lacs les plus profonds du monde sur l’île de Sumatra.

Plus de 300 personnes sont mortes noyées en 2009 dans le naufrage d’un traversier entre Sulawesi et Bornéo.