(Tokyo) Un troisième passager, qui est tombé malade à bord du paquebot Diamond Princess placé en quarantaine dans le port japonais de Yokohama, est décédé, a annoncé dimanche le ministère japonais de la Santé.

Agence France-Presse

L’octogénaire japonais est décédé d’une pneumonie, a précisé le ministère dans un communiqué. Le ministère n’a pas confirmé si l’homme avait été testé positif au COVID-19, précisant qu’une telle information ne pouvait être rendue publique qu’avec l’aval de la famille du passager.

Les autorités avaient annoncé jeudi le décès de deux autres passagers âgés, également des octogénaires japonais qui avaient contracté le nouveau coronavirus.

Avec 630 des 3711 personnes à bord contaminées par le virus, le Diamond Princess était devenu le plus important foyer de contagion hors de Chine malgré son placement en quarantaine le 5 février.

Des centaines de passagers ont été autorisés cette semaine à débarquer par les autorités sanitaires japonaises. Plus d’un millier de membres d’équipage se trouvent encore à bord.

PHOTO KIM KYUNG-HOON, REUTERS

Dimanche, les autorités japonaises ont confirmé que le virus avait été diagnostiqué chez une ex-passagère rentrée chez elle par le train mercredi après avoir été considérée comme un cas négatif. Plus d’une vingtaine d’anciens croisiéristes étrangers sont dans le même cas.

Au total, le Japon a enregistré quatre décès liés au nouveau coronavirus qui a contaminé plus de 130 personnes sur son sol hormis ceux à bord du Diamond Princess.