(New Delhi) Le nombre de cas de coronavirus en Inde est désormais supérieur à neuf millions, soit le deuxième total national le plus élevé au monde après celui des États-Unis, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires indiennes.

Agence France-Presse

Le coronavirus a infecté plus de 9 004 000 personnes en Inde, et fait 132 162 morts, selon les chiffres officiels indiens. De nombreux experts pensent cependant que le chiffre réel est beaucoup plus élevé, et ce en raison d’un nombre relativement faible de tests.

Le pays officiellement le plus touché par la pandémie demeure les États-Unis, qui dénombrent 11,6 millions de cas et plus de 250 000 décès.

Deuxième pays le plus peuplé au monde, l’Inde a vu son nombre de nouvelles contaminations baisser ces dernières semaines, mais elle enregistre toujours 45 000 nouveaux cas par jour en moyenne.

New Delhi, qui doit aussi faire face en ce moment à l’étouffante pollution hivernale de l’air, dénombre plus d’un demi-million de cas, et la progression de la maladie s’accélère.

Jeudi, le gouvernement de la tentaculaire capitale a décidé de quadrupler les amendes infligées à ceux qui ne portent pas le masque.

L’Inde a imposé en mars des restrictions très strictes. Mais celles-ci ont été graduellement levées par un gouvernement ayant à cœur de relancer la machine économique, alors que des millions d’emplois ont été supprimés depuis le début de la crise.

Les experts expliquent que cela a contribué à favoriser la progression de l’épidémie, au même titre que les réticences à porter le masque, et le non-respect des règles de distanciation sociale.