(Séoul) Les présidents américain et sud-coréen, Donald Trump et Moon Jae-in, ont convenu lors d’une conversation téléphonique que la situation dans la péninsule coréenne était « grave » et décidé de maintenir le dialogue avec le nord, ont indiqué samedi les autorités de Séoul.

Agence France-Presse

Les discussions sur la dénucléarisation de la péninsule sont dans l’impasse depuis l’échec du sommet d’Hanoï en février 

Les deux pays n’étaient pas parvenus à s’entendre sur le démantèlement du programme nucléaire nord-coréen en échange d’une levée des sanctions économiques internationales.

Pyongyang a donné à Washington jusqu’à fin 2019 pour présenter une nouvelle offre et a menacé à plusieurs reprises ces dernières semaines de se retirer définitivement des discussions.

PHOTO SHAMIL ZHUMATOV, ARCHIVES REUTERS

Le leader nord-coréen, Kim Jong-un

Les dirigeants américain et sud-coréen « ont estimé que la situation actuelle dans la péninsule coréenne est grave », a déclaré Ko Min-jung, porte-parole de la présidence sud-coréenne.

« Ils ont convenu qu’il fallait continuer de donner de l’élan au dialogue de façon à parvenir à de rapides résultats dans les négociations sur la dénucléarisation », a-t-elle ajouté, précisant que la conversation s’était tenue à la demande de Donald Trump.