(Pékin) Les entreprises chinoises ont cessé d’acheter des produits agricoles américains, a annoncé l’agence officielle Chine Nouvelle, une décision qui fait suite à la menace de Donald Trump d’imposer des droits de douane supplémentaires à la quasi-totalité des importations chinoises à compter du 1er septembre.

Agence France-Presse

La Chine «n’écarte pas temporairement la possibilité d’imposer des droits de douane supplémentaires sur les produits agricoles américains pour les transactions conclues après le 3 août, et les compagnies chinoises concernées ont cessé d’acheter des produits agricoles américains», a rapporté Chine Nouvelle, citant le ministre du Commerce et la Commission nationale du développement et des réformes.

L’agence n’a pas donné plus de détail.

L’information a été publiée après que la devise chinoise a dévissé face au billet vert, alimentant les spéculations sur un geste délibéré de Pékin pour soutenir ses exportations. Vers 12h45, elle valait 7,05 yuans pour un dollar, après avoir franchi plus tôt dans la journée pour la première fois depuis neuf ans le seuil symbolique des 7 yuans.

Le président Trump a relancé par un tweet jeudi la guerre commerciale contre Pékin en annonçant son intention d’imposer des droits de douane supplémentaires à la quasi-totalité des importations chinoises, à compter du 1er septembre.  

La veille, les négociateurs américains et chinois avaient conclu une nouvelle ronde de discussions à Shanghai pour tenter de mettre fin à cette guerre commerciale qui dure depuis un an environ, des discussions polies mais sans grand progrès. Ils devaient se revoir en septembre.

Avec les 10% supplémentaires de droits de douane que Donald Trump menace d’imposer à partir du 1er septembre sur un certain nombre d’importations chinoises, ce serait la totalité des quelque 550 milliards de dollars de marchandises entrant aux États-Unis en provenance de Chine qui subirait une hausse des taxes.