Source ID:9fda0a35af87324ea8b4e3e0b4167bdb; App Source:StoryBuilder

Polio au Pakistan: trois membres d'équipes de vaccination assassinés

Lundi, quelque 25 000 enfants avaient été transportés d'urgence... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Lundi, quelque 25 000 enfants avaient été transportés d'urgence dans des hôpitaux du Nord-Ouest après de fausses rumeurs ayant fait état de réactions à un vaccin contre la poliomyélite.

PHOTO REUTERS

Agence France-Presse
Chaman

Les équipes chargées de la vaccination contre la polio au Pakistan ont reçu l'ordre d'être vigilantes jeudi après un mouvement de panique né de rumeurs sur le vaccin, suivi d'une série d'attaques ayant visé certaines de ces équipes qui ont fait trois morts.

La dernière victime en date, une vaccinatrice, a été tuée par balle jeudi dans la province du Baloutchistan, a déclaré Attaullah Shah, chef de la police du district de Chaman, frontalier de l'Afghanistan, ajoutant qu'une autre avait été blessée.

Babar Atta, chargé du programme de lutte contre la polio auprès du premier ministre Imran Khan, a regretté sur Twitter «une tragédie» après la mort d'une «femme courageuse».

Aucun groupe n'a revendiqué la responsabilité de ces violences. Mais des extrémistes, dont les talibans pakistanais, ont par le passé attaqué des équipes de vaccinateurs contre la polio, provoquant la mort de plus de 100 personnes depuis décembre 2012.

Deux policiers encadrant des agents vaccinateurs avaient déjà été tués dans le nord-ouest du Pakistan plus tôt cette semaine.

Les autorités ont demandé aux équipes de vaccinateurs d'être «vigilantes» du fait de cette flambée de violences, ont dit des sources sécuritaires.

Des proches de la vaccinatrice tuée par balle... (REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Des proches de la vaccinatrice tuée par balle ont transporté jeudi son corps devant un poste de police de Chaman.

REUTERS

Lundi, quelque 25 000 enfants avaient été transportés d'urgence dans des hôpitaux du Nord-Ouest après de fausses rumeurs ayant fait état de réactions à un vaccin contre la poliomyélite.

D'après des responsables, des dizaines de vaccinateurs ont été battus ou harcelés du fait de ce mouvement de panique. Un centre de santé a en outre été incendié, mais il n'y a pas eu de victimes.

La suspicion persistante à l'égard du vaccin contre la polio au Pakistan a été nourrie par des vidéos réalisées pour dénoncer cette vaccination circulant sur les réseaux sociaux.

Elle s'est accrue ces dernières années depuis que la CIA a organisé une fausse campagne de vaccination pour retrouver le chef d'Al-Qaïda Oussama ben Laden, tué en 2011 par des forces américaines dans la ville de garnison pakistanaise d'Abbottabad.

Certains talibans et des religieux ultra-conservateurs sont connus pour répandre des rumeurs selon lesquelles les vaccins contiennent des ingrédients interdits par l'islam, comme du porc, ou ils causent l'infertilité, l'Occident les diffusant selon eux pour réduire la population pakistanaise.

«Nous avons un problème de communication, c'est un problème de méfiance», a déclaré Babar Atta.

Au moins 260 000 agents de santé participent à la campagne de vaccination et environ 150 000 policiers escortent ces équipes, a-t-il estimé.

Des centaines de milliers d'enfants pourraient toutefois ne pas être vaccinés pendant la campagne actuelle. «Il y a un grave manque de confiance parmi les parents», a-t-il insisté.

La polio n'est endémique que dans trois pays du monde : le Pakistan, l'Afghanistan et le Nigeria. Une souche relativement rare a également été détectée en Papouasie-Nouvelle-Guinée à la fin de l'année dernière.

La polio est une maladie extrêmement contagieuse, causée par un virus qui envahit le système nerveux et peut causer la paralysie totale d'un individu en quelques heures. Elle frappe surtout les enfants de moins de cinq ans.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer