Source ID:; App Source:

Sri Lanka: le fils du chef des Tigres tamouls blessé au combat

Agence France-Presse
Colombo

Le fils du chef des rebelles tamouls du Sri Lanka a été blessé la semaine dernière dans des combats entre les séparatistes et les troupes gouvernementales, ont annoncé mercredi les autorités militaires, un signe peut-être de la présence dans l'île du numéro 1 des Tigres tamouls.

Charles Antony, âgé de 24 ans, fils aîné du commandant suprême des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), Velupillaï Prabhakaran, a été touché lors d'accrochages dans le nord-est du pays, où l'armée de terre affronte un dernier carré d'insurgés, a affirmé le porte-parole des forces armées, le général Udaya Nanayakkara.

L'avenir du mouvement des Tigres tamouls, qui a de facto perdu la guerre contre les troupes de Colombo, dépend du sort du «Tigre numéro 1», M. Prabhakaran, lequel reste introuvable.

Le LTTE a plusieurs fois affirmé que son dirigeant était toujours avec ses hommes quelque part sur les 21 km2 de territoires toujours aux mains de la guérilla. Des informations de presse début 2009 laissaient entendre qu'il avait fui le Sri Lanka par bateau pour se réfugier en Asie du Sud-Est, peut-être en Malaisie.

Son fils, Charles Anthony, porte ce patronyme en hommage au premier combattant des Tigres tué par les forces gouvernementales en 1982.

Ces dernières assurent être sur le point d'écraser la rébellion mais elles butent sur des poches de résistance dans le nord-est. Le conflit, qui a en fait débuté en 1972, a fait largement plus de 70.000 morts, dont 2.800 civils tamouls depuis le 20 janvier, selon le Haut commissaire de l'ONU pour les droits de l'Homme, Navi Pillay.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer