Source ID:; App Source:

Bangladesh: 28 blessés dans des violences liées aux élections

Des femmes attendent pour aller voter au Bangladesh.... (Photo: AP)

Agrandir

Des femmes attendent pour aller voter au Bangladesh.

Photo: AP

Associated Press
Dacca

Vingt-huit personnes ont été blessées lundi au Bangladesh dans des violences liées aux premières élections auxquelles la population est appelée à participer depuis sept ans, selon United News of Bangladesh (UNB).

L'agence de presse a fait état d'affrontements entre des partisans de candidats rivaux dans des localités de la région de Madaripur, à quelque 72km au sud-ouest de Dacca, la capitale. Des incidents ont également été rapportés par UNB dans le nord du Bangladesh.Il s'agit des premiers incidents signalés dans le cadre des élections qui doivent permettre un retour à la démocratie, après quasiment deux ans d'état d'urgence.

Plus de 81 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes à travers tout le pays à l'occasion du scrutin. Si les bureaux de vote ont fermé à 16h locales (10h GMT), nombre d'électeurs à Dacca patientaient toujours dans la capitale au moment de la clôture du vote. Des responsables électoraux que les personnes présentes à l'intérieur des bureaux de vote seraient autorisées à accomplir leur devoir électoral.

Les autorités ont déployé quelque 650 000 policiers et soldats dans tout le pays à majorité musulmane et à l'histoire marquée de troubles politiques et de régimes militaires, afin de prévenir des violences et des fraudes électorales. Elles craignaient que le scrutin ne donne lieu à nombre d'incidents, comme au moment des élections de 2007, lorsque l'armée avait annulé le vote et déclaré l'état d'urgence.

Le dirigeant du Bangladesh par intérim Fakhruddin Ahmed a affirmé que le transfert du pouvoir à un gouvernement élu aurait lieu prochainement. ôôNous avons attendu ce jour pendant ces deux dernières années», a-t-il dit.

Mais les principales candidates -les ex-Premiers ministres Khaleda Zia et Sheikh Hasina- font l'objet d'accusations de corruption et nombre redoutent que le scrutin n'apporte pas les réformes dont ce pays déshérité de 150 millions d'habitants a désespérément besoin.

D'après les deux candidates, leurs partisans ont rapporté des informations faisant état d'irrégularités de vote, mais des responsables électoraux n'ont confirmé aucun problème dans le cadre du scrutin.

Au total, quelque 200 000 observateurs, dont plus de 2 000 représentants étrangers, veillaient au bon déroulement des élections lundi à travers le Bangladesh.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer