Source ID:; App Source:

Inde: les aéroports en alerte face à des risques d'attaques

Un membre de commando indien monte la garde... (Photo: AFP)

Agrandir

Un membre de commando indien monte la garde près du terminal de l'aéroport de Bengaluru.

Photo: AFP

Agence France-Presse
New Delhi

L'Inde a placé jeudi ses principaux aéroports en état d'alerte après avoir reçu des avertissements sur de possibles attentats utilisant des avions détournés, ont annoncé des responsables de la sécurité aérienne.

Ces mesures font suite à une décision du ministre de la Défense A.K. Antony de mettre les forces armées en alerte contre une éventuelle attaque terroriste aérienne.

Cette décision «est basée sur un avertissement reçu par le gouvernement et nous prenons les mesures habituelles», a déclaré à la presse un officier de l'armée de l'air, Fali Major.

Selon des sources gouvernementales, le niveau d'alerte a été relevé dans les principaux aéroports du pays, notamment New Delhi, Bangalore, Bombay et Calcutta.

«Nous sommes maintenant en état d'alerte de niveau élevé», a déclaré à l'AFP Arun Arora, porte-parole de l'aéroport international Indira Gandhi de Delhi.

Des extrémistes, entrés en Inde illégalement, pourraient tenter de détourner des avions civils, selon ces sources, citant des informations des services de renseignement.

Cette alerte intervient une semaine après les attaques de Bombay, menées par des islamistes extrémistes, qui ont fait 172 morts et des centaines de blessés.

Des troupes supplémentaires ont été affectées à la surveillance des six principaux aéroports internationaux indiens, a indiqué le Bureau de la sécurité de l'aviation civile, en charge de la sécurité des aéroports.

«Nous renforçons également la sécurité dans des aéroports plus petits de villes comme Chandigarh et Guwahati», a ajouté un responsable du Bureau.

Des avions de combat ont également été placés en alerte, ont indiqué des sources au sein de l'armée de l'air indienne.

«Nous sommes prêts à répondre à toute attaque qui utiliserait un avion détourné», a déclaré à l'AFP un haut responsable de l'armée de terre. «Tout appareil non identifié sera pris en chasse depuis le sol comme depuis les airs», a-t-il prévenu.

Des centaines d'hommes des troupes paramilitaires étaient par ailleurs déployés à l'aéroport de Chennai (ex-Madras), dans le sud de l'Inde, dont les entrées étaient protégées par des mitrailleuses.

Le ministre de la Défense a également demandé à la marine et aux garde-côtes de renforcer la sécurité maritime.

«Dans plusieurs Etats, des mesures coordonnées vont être prises avec la police afin d'intensifier les patrouilles dans les eaux côtières», a déclaré à l'AFP un responsable du ministère.

Les attaques qui ont visé Bombay, sur la côte ouest de l'Inde, le 26 novembre, ont été menées par une dizaine d'islamistes venus, selon la version officielle indienne, par la mer depuis le port pakistanais de Karachi, après avoir détourné un chalutier puis embarqué sur des hors-bord pour gagner la côte.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer