(Buenos Aires) L’Argentine a dépassé vendredi le seuil des 80 000 décès dus au coronavirus, pour un total d’environ 4 millions de cas de contaminations depuis le début de la pandémie, selon les autorités sanitaires du pays.  

Agence France-Presse

Au cours des dernières 24 heures, 30 950 nouveaux cas de COVID-19 et 539 morts ont été enregistrés, portant le nombre total de décès à 80 411, alors que la moyenne des nouveaux cas quotidiens se situait à plus de 500 la semaine dernière.

Fin 2020, l’Argentine comptait quelque 43 000 décès. Depuis le début de l’année 2021, ce nombre a quasi doublé, selon les données officielles.  

7668 personnes sont hospitalisées en soins intensifs, soit l’équivalent d’un taux d’occupation national de 78,2 %.

L’épicentre des contagions reste la capitale Buenos Aires et sa périphérie, où vivent 15 millions d’habitants dans un pays qui en compte 45 millions.  

L’Argentine souhaite donner un nouvel élan à sa campagne de vaccination à partir de la semaine prochaine, lorsqu’elle commencera à produire le vaccin Spoutnik V du laboratoire russe Gamaleya, sur son sol.  

« Dimanche prochain, un avion partira à Moscou pour ramener le principe actif afin que la production puisse commencer immédiatement en Argentine », a déclaré vendredi le président Alberto Fernandez lors d’une visioconférence avec son homologue russe Vladimir Poutine.

À ce jour, 11 millions de personnes ont été pleinement vaccinées dans le pays d’Amérique latine.