(Mexico) Le Mexique soulèvera mercredi devant le Conseil de sécurité des Nations unies la question de l’inégalité d’accès aux vaccins contre la COVID-19 dans les pays d’Amérique latine par rapport aux pays producteurs comme les États-Unis, ont annoncé mardi le président et le ministre des Affaires étrangères.

Agence France-Presse

« Nous allons présenter au Conseil de sécurité la position du Mexique et de l’Amérique latine […] concernant ce qui se passe dans le monde, l’inégalité, l’iniquité dans l’accès aux vaccins, la façon dont les pays qui les produisent ont des taux de vaccination très élevés et l’Amérique latine et les Caraïbes beaucoup plus faibles », a déclaré en conférence de presse le chef de la diplomatie Marcelo Ebrard, en présence du président Andres Manuel Lopez Obrador.  

« Pas juste »

Ce dernier, qui estime que la distribution des vaccins entre pays « n’est pas juste », a rappelé que les vaccins développés par le laboratoire américain Pfizer, en collaboration avec l’entreprise allemande BioNTech, sont importés au Mexique depuis l’Europe, alors qu’ils sont également produits aux États-Unis, frontalier du pays latino-américain.  

Les États-Unis se réservent toute la production qui est faite sur leur territoire, a-t-il souligné.  

« Voilà certains des sujets que nous voulons soulever à l’ONU pour qu’il y ait une équité, pour qu’il n’y ait pas de thésaurisation des vaccins, pour qu’il y ait un principe d’égalité afin que tous les pays aient la possibilité de vacciner leurs habitants », a ajouté M. Lopez Obrador.  

Le 18 janvier, le gouvernement mexicain, répondant à un appel de l’ONU pour partager les doses avec les pays pauvres, a accepté que ses livraisons de vaccins Pfizer-BioNTech soient ralenties.  

Au lendemain de cette annonce, le Mexique, qui compte 126 millions d’habitants, avait reçu la moitié des doses prévues, entraînant la suspension de la campagne de vaccination pendant près d’un mois.  

Cette dernière a finalement repris lundi après l’arrivée de 870 000 doses du vaccin du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca produites en Inde.  

Avec près de 175 000 morts pour près de 2 millions de cas déclarés, le Mexique est le troisième pays le plus endeuillé au monde par la pandémie de COVID-19 en chiffres absolus, derrière les États-Unis et le Brésil.