(Mexico) Le président du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador, continue de présenter de « légers symptômes » de la COVID-19, mais se trouve « en voie de rétablissement », a déclaré jeudi la secrétaire d’État à l’Intérieur, Olga Sanchez.

Publié le 28 janv. 2021
Agence France-Presse

La ministre, qui a remplacé cette semaine le président aux conférences de presse quotidiennes matinales, a déclaré qu’il est « très bien » et « dans le plein exercice de ses fonctions ».

« Nous espérons qu’il achèvera au mieux sa période d’isolement volontaire, et dès que les spécialistes donneront leur accord, il reviendra », a poursuivi Olga Sanchez.

Plusieurs de ses collaborateurs, dont Hugo Lopez-Gatell, stratège dans la lutte contre la pandémie, et le ministre des Affaires étrangères Marcelo Ebrard, qui ont été en contact avec le président ces derniers jours, ont été testés.

Lopez Obrador, 67 ans, qui a de l’hypertension et a souffert d’une crise cardiaque en 2013, en est à son cinquième jour d’isolement.

Infecté après avoir été sceptique

Le leader de gauche a annoncé dimanche soir qu’il avait été testé positif à la COVID-19.

Le président mexicain a été critiqué pour avoir minimisé la portée de l’épidémie.

Il n’a utilisé que rarement son masque, comme en juillet dernier, lorsqu’il a rendu visite au président américain de l’époque, Donald Trump, à Washington.

Le Mexique a commencé à vacciner le personnel soignant contre la COVID-19 dès le 24 décembre. Le président a cependant déclaré qu’il attendra son tour, en mars, comme le prévoit le calendrier officiel.

Mercredi, le Mexique comptait 1 806 849 cas de contamination et 153 639 décès dus à la COVID-19.

Avec 126 millions d’habitants, c’est le quatrième pays le plus endeuillé en chiffres absolus.