(Caracas) Le président vénézuélien Nicolas Maduro a donné l’« ordre » mardi d’hospitaliser la totalité des personnes contaminées par le nouveau coronavirus, tout en assurant que le système hospitalier du pays en crise comptait plus de 20 000 lits prêts à les accueillir.

Agence France-Presse

« C’est un ordre que je donne. Nous devons arriver à l’hospitalisation de 100 % des cas (de COVID-19, NDLR). 100 % ! », a déclaré le dirigeant socialiste lors d’une allocution télévisée.

Selon sa vice-présidente Delcy Rodriguez, 166 cas de coronavirus et sept décès liés à la maladie ont été recensés au Venezuela.

« Nous avons réussi à contenir la pandémie et dans la situation actuelle nous pouvons hospitaliser tous les cas et les isoler », a ajouté Nicolas Maduro. Selon lui le Venezuela compte 23 500 lits dans des établissements de soins.

Jusqu’à maintenant, les personnes contaminées par le coronavirus étaient obligées de se confiner chez elles et les cas les plus graves étaient conduits dans des dispensaires, cliniques et hôpitaux.

Mais les experts indépendants du Réseau de défense de l’épidémiologie nationale affirment que le pays sud-américain de 30 millions d’habitants n’a que 206 places en soins intensifs, dont la moitié à Caracas. Et la communauté médicale redoute un afflux massif de patients dans les hôpitaux sous-équipés et parfois insalubres.

Pour tenter d’enrayer la progression du coronavirus, Nicolas Maduro a décrété un confinement quasi total il y a près d’un mois, et les vols internationaux et intérieurs ont été suspendus.