(Bogota) Le nouveau coronavirus a été la principale cause des décès en Colombie entre janvier et octobre 2020, selon des statistiques officielles publiées mercredi.

Agence France-Presse

« Du début de l’année jusqu’au 31 octobre, pour les dix premiers mois, le schéma de causalité des décès dans le pays a changé et la COVID-19 est devenu la principale cause de mort », a déclaré Juan Daniel Oviedo, directeur du Département administratif national des statistiques (Dane), lors d’une conférence de presse.

La pandémie a dépassé toutes les autres causes de mort naturelles et « externes », correspondant à des homicides, des accidents ou des suicides, tant pour les hommes que pour les femmes, a-t-il ajouté.

Selon le directeur du Dane, durant ces dix mois, 238 209 décès ont été enregistrés, dont 214 863 morts de causes naturelles, 46 354 d’entre elles liées à la COVID-19.  

Ce bilan montre une hausse de 29,1 % des morts naturelles, des décès supplémentaires « dont la casi totalité est associée à la mortalité pour COVID-19 », a-t-il précisé.

Il peut y avoir un sous-enregistrement de ces décès, du fait que les systèmes de surveillance permettent de ne confirmer que « 15 à 25 % des cas » de COVID-19, en raison d’un important pourcentage d’asymptomatiques, selon le ministère de la Santé.

Les hommes ont été davantage touchés par le nouveau coronavirus en Colombie, où il a représenté près de 22 % des décès masculins, contre 17 % chez les femmes.

Les autres causes de mort masculine ont été les maladies cardiaques (14,3 %) puis les homicides (6,7 %), tandis que pour les femmes les déficiences du cœur ont représenté 15 % des décès, suivies des problèmes cérébrovasculaires (6,2 %).

Le directeur du Dane a ajouté qu’il y a eu au cours du 3e trimestre 2020, une baisse de 10 % des décès de causes externes chez les femmes, du fait que les morts par accident de la circulation ont diminué de 36,4 % durant le confinement.

Le premier cas de COVID-19 a été détecté début mars en Colombie, qui en a répertorié à ce jour 1,5 million, dont près de 41 000 décès pour 50 millions d’habitants.

Ce pays est le 3e d’Amérique latine pour le nombre de cas et le 4e pour le nombre de morts dues à la COVID-19.