(Rio de Janeiro) Le Brésil a enregistré mercredi 70 574 nouveaux cas de COVID-19 en une journée, le nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie, qui a fait plus de 183 000 morts dans le pays.

Agence France-Presse

Le précédent record d’infections était de 69 074 cas, le 29 juillet.

Au cours des dernières 24 heures, 936 décès ont été enregistrés, sur un total de 183 735 comptabilisés depuis mars, selon le ministère de la Santé.

De son côté, les autorités de Sao Paulo ont fait état d’un premier cas de réinfection. Il s’agit d’une femme de 41 ans, qui avait déjà contracté le coronavirus en juin.

Depuis début novembre, le géant sud-américain connaît une recrudescence des cas et des décès qui inquiète les autorités médicales à la veille des fêtes de fin d’année.

Rio de Janeiro, avec ses 17 millions d’habitants, est l’État avec le taux de mortalité le plus élevé : 140 pour 100 000 habitants, contre 87 pour l’ensemble du pays et 96 pour Sao Paulo.

Le ministère brésilien de la Santé a dévoilé un plan national d’immunisation et annoncé mardi vouloir vacciner « la population en général » dans les 16 mois suivant l’approbation d’un vaccin par le régulateur sanitaire brésilien, l’Anvisa.

Le ministère de la Santé vise l’immunisation d’au moins 70 % de la population soit près de 150 millions de personnes.

Après s’être montré très sceptique sur les vaccins, le président brésilien Jair Bolsonaro a changé de ton mercredi, affirmant que la campagne d’immunisation permettrait au pays « un retour à la normale ».

Bolsonaro a contracté le virus en juillet et s’est rétabli après une vingtaine de jours.