(Miami) La tempête tropicale Delta s’est transformée en ouragan lundi dans les Caraïbes et atteindra une forte intensité en passant sur la péninsule mexicaine du Yucatan mardi, avant d’arriver au sud des États-Unis cette semaine, ont annoncé les météorologues.

Agence France-Presse

Delta souffle avec des vents soutenus pouvant atteindre 130 km/h et des rafales encore plus fortes au sud-ouest de la Jamaïque, et se dirige vers les côtes des États-Unis du Golfe du Mexique à la vitesse de 11 km/h, a informé le Centre national des ouragans (NHC), depuis son siège de Miami.

« Nous nous attendons à une accentuation rapide supplémentaire (mardi), et nous prévoyons que Delta soit un ouragan de forte intensité quand il s’approchera de la péninsule du Yucatan », a estimé le NHC, dans son bulletin de 20 h HE mardi.

Les ouragans de forte intensité sont ceux appartenant aux catégories 3 à 5, sur une échelle allant jusqu’à 5, avec des vents de plus de 178 km/h.

La pointe nord de la péninsule mexicaine du Yucatan est concernée par cette vigilance, a indiqué le NHC, ce qui signifie que la région connaîtra des conditions dangereuses dans les 36 prochaines heures.

Selon la trajectoire prévue, l’œil de Delta devrait s’approcher du nord-est du Yucatan mardi dans la nuit et entrer dans le Golfe du Mexique tôt mercredi.

Sans obstacle pour le freiner, il atteindra entre jeudi soir et vendredi matin le sud des États-Unis à un point encore indéterminé du Texas, de la Louisiane, du Mississipi ou de l’Alabama.

Delta est la 26e tempête avec un nom lors d’une saison des ouragans dans l’Atlantique inhabituellement agitée, durant laquelle plusieurs records ont été battus, parmi lesquels l’épuisement de la liste des noms prévus pour des cyclones. C’est pour cela que les météorologues ont commencé à les identifier en s’aidant de l’alphabet grec.

De plus, « il deviendra le 10e cyclone tropical de la saison » à toucher la terre, a écrit le météorologue MJ Ventrice, de l’agence The Weather Company, sur Twitter.

« Cela battrait le record du plus grand nombre de cyclones tropicaux touchant terre sur une seule saison », a-t-il ajouté.