(Asuncion) Les pompiers au Paraguay luttent contre de multiples incendies qui font rage dans plusieurs régions du pays et le Parlement a décrété jeudi l’urgence nationale afin que le gouvernement puisse leur faire parvenir plus de moyens.

Agence France-Presse

Le porte-parole des pompiers réclame notamment des moyens de lutte aériens. « Il est impossible de se battre sur terre. Nous avons besoin de l’aide venue du ciel », a déclaré Jorge Valdez.

Depuis juillet, il n’a pas plu dans la majeure partie du pays et « plus de 7000 incendies ont été enregistrés », attisés « par des températures de 43 degrés, des vents forts et un manque de précipitations », a déclaré le ministre de l’Urgence nationale, Joaquin Roa.

La décision du Parlement autorise le gouvernement du président Mario Abdo Benitez à demander de l’aide internationale, à mobiliser les forces armées et à fournir de l’aide aux municipalités frappées par les incendies.

Par ailleurs, les pompiers ne parviennent pas non plus à contrôler l’incendie qui s’est déclaré dans l’immense décharge située aux portes de la capitale Asuncion, où vivent 2 millions de personnes. Dans la banlieue nord, des habitants ont été forcés d’évacuer.

« C’est un enfer ! Dans ce pays, nous n’allons pas mourir du coronavirus mais d’asphyxie à cause de la fumée », a déclaré à la télévision une habitante excédée, Francisca Ortiz.

Les autorités sanitaires ont recommandé à la population de calfeutrer leurs maisons pour se prémunir de l’insalubrité de l’air.