(Buenos Aires) Un projet de vaccin contre la COVID-19 du laboratoire chinois Sinopharm sera testé en phase 3 sur des volontaires en Argentine, a annoncé vendredi le ministre de la Santé, Ginés Gonzalez Garcia.

Agence France-Presse

« Nous sommes très fiers de ce succès dans laquelle les parties ont engagé tous les efforts afin que nous puissions avancer ensemble et solidairement pour mettre des vaccins à la disposition de notre population », a déclaré le ministre lors d’une manifestation publique.  

« Nous avons hâte que l’étude commence afin d’obtenir des résultats et de les partager », a-t-il ajouté.  

Il y a un mois, l’Argentine avait déjà annoncé que les projets de vaccin des laboratoires allemand BioNTech et américain Pfizer seraient testés en phase 3 sur un groupe de volontaires.  

Par ailleurs, avec le Mexique, l’Argentine a accepté de produire des millions de doses du vaccin développé par l’université d’Oxford avec la société pharmaceutique britannique AstraZeneca pour les distribuer en Amérique latine s’il franchit la phase 3 des essais cliniques.  

L’Argentine, qui compte 44 millions d’habitants, a enregistré près de 321 000 cas de COVID-19 et plus de 6500 décès, selon les derniers chiffres officiels.