(Tuxtla Gutiérrez) Un groupe de 350 migrants centraméricains est entré vendredi à l’aube par la force au Mexique depuis le Guatemala, ouvrant la voie à une caravane composée au total de quelque 2500 personnes, a annoncé le gouvernement mexicain.

Agence France-Presse

«Avec une attitude agressive, ils ont brisé le cadenas fermant la grille située à la frontière et ils sont entrés dans le pays», a précisé le communiqué de l’Institut national de migration (INM).  

Selon l’INM, à la suite du premier groupe de 350 personnes, quelque 800 autres personnes ont franchi la frontière, mais la caravane était bien plus importante, une partie des migrants passant par la rivière Suchiate, qui sépare le Mexique du Guatemala.  

La caravane a ensuite emprunté la route qui relie la ville-frontière de Ciudad Hidalgo avec Tapachula, dans l’État du Chiapas.  

«Là-bas (dans notre pays) on ne peut pas vivre. On va vers la frontière, vers les États-Unis», a déclaré Jorge, un jeune Hondurien qui marchait à côté de son ami, refusant de donner son nom de famille.  

«On est au Mexique! Et c’est très joli, maman», raconte-t-il à sa mère au téléphone, peu après être passé.  

Ce n’est pas la première fois que des migrants entrent par la force au Mexique : en octobre, une caravane avait forcé le passage sur un pont frontalier avec le Guatemala.  

Cette nouvelle caravane fait route vers les États-Unis, un nouveau défi au président Donald Trump, qui a déployé des militaires à la frontière avec le Mexique et veut construire un mur pour tenir à distance les migrants du «rêve américain».

Donald Trump exhorte régulièrement son voisin à arrêter les migrants sur son sol et a menacé à de multiples reprises de fermer la frontière entre les deux pays.