Le président américain a une nouvelle fois loué lundi son homologue brésilien, Jair Bolsonaro, se réjouissant que ce dernier revendique haut et fort la comparaison entre eux.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Ils auront un grand nouveau leader», a lancé M. Trump lors d'un discours à La Nouvelle-Orléans en évoquant cet ex-capitaine de l'armée qui a pris début janvier les rênes du plus grand pays d'Amérique latine.

«Ils disent qu'il est le Donald Trump de l'Amérique du Sud. Et ça lui plaît», a-t-il ajouté. «Si ce n'était pas le cas, je n'aimerais pas autant ce pays», a-t-il encore dit dans les rires.

«Je l'aime bien», a-t-il conclu.

Rejetant l'étiquette d'extrême droite, M. Bolsonaro a lui-même alimenté, pendant la campagne, le parallèle avec le locataire de la Maison-Blanche, avec qui il partage un goût marqué pour la provocation et les déclarations fracassantes.

«Je suis un admirateur du projet de Trump. Il veut une Amérique grande ; moi, je veux un Brésil grand», avait-il expliqué, mettant en particulier en exergue la question de l'immigration.  

Si le magnat de l'immobilier n'avait aucune expérience politique lorsqu'il a été élu à la Maison-Blanche en novembre 2016, c'est loin d'être le cas de Jair Bolsonaro, qui a siégé à la chambre des députés pendant 27 ans.