(Brasilia) Des soldats vénézuéliens ont demandé asile mardi à l’ambassade du Brésil à Caracas, lors du soulèvement de militaires contre le président Nicolas Maduro, a indiqué une source de la présidence du Brésil.  

Agence France-Presse

« Nous avons reçu plusieurs demandes d’asile de militaires, mais nous ne pouvons pas dire combien, ni quel est leur grade », a confirmé cette source à l’AFP.

Plusieurs médias brésiliens ont fait état de demandes d’asile de la part de 25 soldats vénézuéliens.  

Le président brésilien Jair Bolsonaro a réitéré mardi sur Twitter son soutien « à la transition démocratique en cours au Venezuela » après le ralliement de militaires à l’opposant Juan Guaidó, considéré comme une « tentative de coup d’État » par le président en place Nicolas Maduro.

« Nous exhortons tous les pays qui s’identifient aux idéaux de liberté à se placer aux côtés de Juan Guaidó dans la recherche d’une solution pour mettre fin à la dictature de Maduro », a affirmé la présidence du Brésil dans un communiqué.

Autoproclamé président par intérim et reconnu par une cinquantaine de pays, dont les États-Unis et le Brésil, Juan Guaidó a revendiqué mardi matin dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le soutien de « soldats courageux », depuis une base militaire de la capitale Caracas.

Le président Bolsonaro s’est toujours montré virulent contre le régime de Nicolas Maduro, mais a écarté jusqu’à présent toute intervention militaire dans le pays avec lequel le Brésil partage une frontière.