Deux tonnes de cocaïne du Clan del Golfo, principal gang de narco-trafiquants de Colombie, ont été saisies et l'un des chefs de cette bande a été abattu lors de deux opérations distinctes, a annoncé mardi le ministre de la Défense.

Publié le 20 févr. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

La drogue avait été dissimulée dans des paniers enterrés «dans une zone boisée» de la localité côtière d'Orihueca, département du Magdalena, «pour ensuite être acheminée à l'extérieur» du pays, a ajouté le ministre, Luis Carlos Villegas, lors d'une conférence de presse.

Le Clan du Golfo, formé d'ex-paramilitaires d'extrême droite démobilisés depuis 2006, s'est réduit de 4000 membres à environ 1100 suite à une vaste offensive menée depuis 2015 par le gouvernement colombien, selon des estimations officielles.

Ce gang est dirigé par Dairo Antonio Usuga, alias «Otoniel», l'homme le plus recherché du pays et pour l'arrestation duquel les États-Unis offrent une récompense de cinq millions de dollars.

En septembre dernier, «Otoniel» a annoncé l'intention du Clan del Golfo, qui opère aussi dans les mines clandestines, de se rendre aux autorités.

Outre la saisie, M. Villegas a précisé que les forces de l'ordre avaient abattu Félix Ibargüen, alias «Cobra 5», lors d'affrontements armés à Riosucio, dans le département du Choco, frontalier du Panama.

Cet homme, qui répondait directement à «Otoniel», était impliqué depuis «vingt ans dans la criminalité, au sein de diverses organisations illégales, dont le gang Elmer Cardenas des milices d'Autodéfense (paramilitaires), jusqu'à être le chef du Clan del Golfo pour le Darien», zone de jungle délimitant la frontière entre la Colombie et le Panama, a ajouté M. Villegas.

«Cobra 5» avait sous ses ordres environ 250 hommes qui ont semé la terreur dans la région pauvre du Choco, selon les autorités, qui ont en outre saisi plusieurs armes, dont deux mitraillettes, des fusils et des armes de poing.

La Colombie est le premier producteur mondial de feuilles de coca, matière première de la cocaïne, avec 146 000 hectares de plantations, et aussi le plus grand producteur de cette drogue avec 866 tonnes en 2016, selon l'ONU.