Le président bolivien Evo Morales a accepté de se présenter pour un quatrième mandat, après que son parti l'ait proclamé candidat en 2019, malgré une réponse négative des Boliviens à ce sujet, lors d'un référendum en février dernier.

ASSOCIATED PRESS

Son parti «Mouvement vers le socialisme» a approuvé sa candidature à l'unanimité.

Plus tard samedi, Morales a déclaré:

«si les gens disent qu'il faut continuer avec Evo, alors continuons à vaincre la droite et continuons avec notre processus.»

Le premier président indigène de la Bolivie a été élu pour la première fois en 2005, puis réélu en 2009 et 2014.

En février dernier, les Boliviens refusaient, par référendum, que la constitution soit revisée pour que le président bolivien puisse viser un quatrième mandat.

Son mandat actuel expire le 22 janvier 2020.