Un homme et une femme, suspectés d'avoir tué un homme et coupé les mains de six personnes dans la banlieue de Guadalajara, la deuxième ville du Mexique, ont été interpellés, a indiqué mardi une source judiciaire.

Publié le 18 oct. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le procureur, Eduardo Almaguer Ramirez, a indiqué lors d'une conférence de presse que les suspects avaient été arrêtés dans une propriété située dans le village de San Martin de las Flores, sur la commune de Tlaquepaque, où ont été retrouvées les victimes.

Le mobile de cet acte serait lié au trafic de drogue, a indiqué le procureur.

Selon les déclarations des victimes, qui avaient le mot «voleur» peint sur le front, on leur a coupé les mains parce qu'«elles n'avaient pas effectué un paiement correspondant à la vente de drogue».

Cet acte aurait également été commis pour donner une «leçon» et semer «la terreur au sein de ceux qui se livrent à cette activité», a rapporté le procureur.

La personne décédée ainsi que les victimes des amputations, âgées de 25 à 44 ans, ont toutes des antécédents judiciaires pour vol, agression et trafic de drogue, a précisé la source judiciaire.

L'état de santé des victimes de ces amputations avait été qualifié lundi de «mauvais» par la police. Après leur avoir coupé les mains, les auteurs des faits avaient laissé les moignons simplement recouverts avec des bandes, avait précisé la même source.

La violence dans l'État de Jalisco, sur la côte Pacifique, a redoublé ces dernières années à cause de la présence du cartel Nueva Generacion, considéré comme l'un des plus puissants actuellement au Mexique.