La sélection bolivienne de football a renoncé à disputer un match amical prévu le 26 mars au Nigeria en raison des violences perpétrées par les islamistes de Boko Haram, a déclaré mardi la Fédération bolivienne de football (FBF).

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous voulions jouer, mais nous avons vu le conflit armé qui se déroule au Nigeria et les actes de la milice Boko Haram et nous avons été obligés d'annuler», a déclaré le président de la FBF Carlos Chavez lors d'une conférence de presse.

«C'est mon devoir de veiller à la sécurité de nos joueurs, de l'équipe technique et des dirigeants. Nous ne pouvons pas nous rendre dans un pays en pleine guerre civile. Les raisons de l'annulation sont évidentes», a dit M. Chavez, dont les propos ont été rapportés par le site sportif Late.

La Fédération nigeriane de football (NFF) a déclaré qu'elle cherchait un remplaçant à la Bolivie pour ce match qui devait avoir lieu à Uyo, dans le sud-est du pays.

«Les raisons données par les autorités du football bolivien pour l'annulation du match sont étranges et inacceptables pour nous», a déclaré un dirigeant de la NFF qui a requis l'anonymat.

La Bolivie prépare la Copa America-2015 qui aura lieu au Chili du 11 juin au 4 juillet.