Cent quarante membres de gangs, accusés de divers crimes et délits, ont été arrêtés vendredi au cours d'une vaste opération de police au Salvador, a annoncé le ministère public.

Publié le 26 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Ces personnes sont notamment poursuivies dans le cadre d'affaires d'homicide, d'extorsion et de vol, a-t-on précisé de même source.

Parmi ces interpellations figurent 31 membres de la faction Revolucionarios del Barrio 18 accusés d'extorsion, arrêtés à Las Palmas, un quartier populaire de l'ouest de San Salvador.

Dans la commune de Guazapa, à 24 km au nord de la capitale, 25 membres de la Mara Salvatrucha (MS-13) ont été arrêtés. Ils sont soupçonnés d'être impliqués dans quatre homicides commis entre 2011 et 2013.

Les gangs n'ont pas tourné la page de la violence au Salvador, en dépit d'une trêve instaurée en mars 2012. Cette trêve entre gangs avait dans un premier temps permis de réduire le nombre de meurtres quotidiens de 14 à 5.

Entre janvier et août 2014, selon des statistiques officielles, le taux d'homicides est reparti à la hausse, à environ 10 par jour.