Source ID:; App Source:

La tempête Chantal se transforme en dépression tropicale

Un seul décès a été rapporté: celui d'un... (PHOTO RICARDO ROJAS, REUTERS)

Agrandir

Un seul décès a été rapporté: celui d'un pompier dominicain de 26 ans emporté par les eaux.

PHOTO RICARDO ROJAS, REUTERS

David McFadden
Associated Press
KINGSTON, Jamaïque

La tempête tropicale Chantal a perdu de sa puissance mercredi, alors qu'elle se dirigeait vers la Jamaïque. Mais les fortes pluies du système affaibli continuaient d'inonder certaines régions de la République dominicaine et d'Haïti, forçant l'évacuation des zones sujettes aux inondations.

Un seul décès a été rapporté: celui d'un pompier dominicain de 26 ans emporté par les eaux.

Chantal a commencé à ralentir en fin d'après-midi mercredi au moment où elle passait à environ 370 km à l'est-sud-est de Kingston, en Jamaïque. Même après que la tempête se fut transformée en dépression tropicale, ses vents soutenus soufflaient encore à une vitesse maximale de 75 km/h.

Selon le Centre national des ouragans des États-Unis, basé à Miami, Chantal devrait atteindre la Jamaïque et l'est de Cuba dans la journée de jeudi, et la péninsule de la Floride d'ici vendredi.

Plus tôt mercredi, le coeur de la tempête avait contourné la côte sud de l'île d'Hispaniola, que se partagent la République dominicaine et Haïti. Les fortes pluies représentaient toujours un risque pour les Dominicains et les Haïtiens les plus pauvres, qui sont nombreux à vivre dans des maisons en contreplaqué et en tôle ondulée.

En République dominicaine, plus de 6500 personnes ont été évacuées mercredi soir près de la capitale et le long de la côte au sud du pays.

Même les restes de la dépression tropicale pourraient créer des problèmes dans les régions rurales du sud-ouest de la République dominicaine et du sud d'Haïti.

Les autorités haïtiennes ont demandé aux gens de ne pas s'approcher des ravins, de protéger leurs documents importants et de faire des provisions d'eau et de nourriture.

Tous les avertissements de tempête tropicale ont été levés mercredi en fin d'après-midi. Les météorologues ont cependant exhorté la Jamaïque, l'est de Cuba et les Bahamas à surveiller la progression de la dépression tropicale.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer