Source ID:; App Source:

Deux membres de l'ambassade américaine à Caracas «blessés»

L'ambassade des États-Unis à Caracas.... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

L'ambassade des États-Unis à Caracas.

PHOTO ARCHIVES AP

Agence France-Presse
Washington

Deux employés de l'ambassade des États unis au Venezuela ont été «blessés» lors d'un «incident» survenu mardi matin à Caracas, a annoncé mardi le département d'État, des sources diplomatiques et les médias locaux parlant de blessures par arme à feu.

«Deux membres de l'ambassade américaine à Caracas ont été blessés au cours d'un incident plus tôt ce matin. Le personnel médical nous a indiqué que leur pronostic vital n'était apparemment pas engagé», a déclaré un porte-parole de la diplomatie américaine, Patrick Ventrell, refusant d'en dire davantage sur la nature de cet «incident».

Des sources diplomatiques américaines consultées par l'AFP et des médias vénézuéliens ont rapporté que les deux hommes avaient été blessés par balle. Les noms de Roberto Ezequiel Rosas et Paul Marwin ont été évoqués par les médias locaux, mais sans confirmation côté américain.

Selon le portail internet de la chaîne vénézuélienne Globovision, cet incident serait survenu après une dispute entre les deux hommes et d'autres individus à la sortie du bar de strip-tease «Antonella», situé comme d'autres bars et restaurants dans un centre commercial du quartier cossu de Chacao.

De son côté, le département d'État s'est borné à dire du bout des lèvres que l'«incident» avait eu lieu «en dehors» de l'enceinte de l'ambassade, parlant d'un «lieu public», peut-être un «restaurant» ou un «night-club».

Un policier rencontré aux abords du centre commercial a confié à l'AFP sous couvert de l'anonymat qu'avait été rapporté à l'aube «un incident, avec des coups de feu, au bar Antonella. Des +gringos+ (Américains) étaient impliqués», a-t-il ajouté.

Le Venezuela a officiellement enregistré plus de 16 000 homicides en 2012, faisant de ce pays l'un des plus dangereux du continent. Le thème de l'insécurité figure aujourd'hui au premier plan des préoccupations des habitants et les quelque 250 millions de dollars octroyés l'année dernière aux forces de police n'ont pas permis d'infléchir ces alarmantes statistiques.

Le 15 mai dernier, l'épouse d'un diplomate paraguayen avait été blessée par balle au cours d'une agression devant son domicile dans un quartier chic de Caracas.

Les États-Unis et le Venezuela ont des relations diplomatiques tendues et n'ont plus d'ambassadeurs respectifs depuis 2010.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer