Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a rencontré Fidel Castro et supervisé la conclusion d'une dizaine d'accords renforçant la coopération renaissante entre la Russie et Cuba, ont indiqué vendredi les médias cubains.    

Publié le 22 févr. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Arrivé jeudi soir à La Havane, Dmitri Medvedev a été reçu par le président Raul Castro et a eu un entretien «fraternel et amical» avec Fidel Castro, retiré du pouvoir pour des raisons de santé depuis 2006 au profit de son frère, selon un communiqué officiel diffusé par les médias cubains.

À l'occasion de cette visite, qui marque un nouveau rapprochement entre Cuba et son ancien allié de l'époque de la Guerre froide, Dmitri Medvedev a également supervisé la conclusion de «dix instruments juridiques».

Ces accords, selon les autorités cubaines, portent notamment sur le règlement de la dette de Cuba à l'égard de l'ex-Union soviétique, la location par Cuba d'avions de transport russes et la fourniture de pièces détachées, la coopération spatiale à des fins pacifiques, la médecine et biologie nucléaire, les douanes et l'éducation.

Aucun détail n'a été apporté sur ces accords et notamment sur celui concernant le règlement de la très controversée dette cubaine à l'égard de l'ex-URSS, de l'ordre de 20 à 30 milliards de dollars, qui a souvent constitué un obstacle à la normalisation des relations entre Moscou et La Havane.

Depuis 2005, la Russie et Cuba, anciens alliés pendant la Guerre froide, ont relancé leurs relations, réduites à néant avec la désintégration du bloc soviétique au début des années 1990, et Moscou est actuellement le neuvième partenaire commercial de La Havane, avec des échanges qui ont atteint 224 millions de dollars en 2011.

En novembre, les deux pays ont conclu un accord de renforcement de leur coopération économique et technique, à l'occasion d'une visite du ministre russe de l'Industrie et du Commerce, Denis Mantourov.

L'exploration pétrolière est un domaine privilégié et le groupe public russe Zarubezhneft a entrepris depuis quelques semaines des recherches au large de la côte nord-est de Cuba avec la plate-forme norvégienne Songa Mercur.