Une séance au parlement haïtien pour ratifier la nomination du premier ministre Daniel-Gérard Rouzier a été  suspendue lundi en raison de vives tensions entre des élus.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Compte tenu du climat qui se développe, la séance est suspendue. Elle sera reprise mardi matin», a déclaré le député Saurel Jacinthe président de la chambre basse.

Des parlementaires indignés par l'interdiction faite à des élus de siéger à l'assemblée après les législatives contestées ont décidé de quitter la salle des débats.

Cette vingtaine de députés était favorable à la confirmation de la nomination par le président Martelly de M. Rouzier comme nouveau premier ministre d'Haïti.

Le nouveau président haïtien Michel Martelly a nommé il y a un mois cet entrepreneur de 51 ans.

Pour que cette nomination soit ratifiée, le premier ministre doit obtenir un vote favorable dans chacune des deux chambres, toutes deux dominées par le parti Inité (Unité, en créole) de l'ancien président René Préval. M. Martelly ne dispose que de 3 parlementaires de son parti à la Chambre.

La séance devrait reprendre mardi matin, a annoncé le bureau de la chambre.

Plus d'un mois après l'entrée en fonction du nouveau président, Haïti n'a pas de gouvernement légitime, le premier ministre Jean-Max Bellerive et son cabinet ministériel ayant démissionné.

Le président haïtien Michel Martelly a quitté Port-au-Prince lundi pour se rendre aux États-Unis où il va passer une «visite médicale de routine», a annoncé la présidence dans un communiqué.