La police guatémaltèque a arrêté un homme soupçonné d'avoir tué trois membres d'une famille d'agriculteurs liés au propriétaire d'une ferme où 27 ouvriers agricoles ont été décapités ce week-end, a indiqué le ministre de l'Intérieur Carlos Menocal.

Publié le 18 mai 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Hugo Alvaro Gomez Vasquez, un Guatémaltèque de 37 ans, serait membre du cartel de la drogue mexicain des Zetas, responsable, selon les autorités guatémaltèques, de la mort des 27 ouvriers agricoles dans la ferme de «Los Cocos» de la province du Peten (nord) à la frontière avec le Mexique.

«L'arrestation s'est produite sur la base d'indices retrouvés sur la scène du crime dans la ferme de Los Cocos», a dit mardi soir M. Menocal.

Le ministre de l'Intérieur accuse également les Zetas d'avoir tué ces derniers jours un agriculteur, son père et sa femme, nièce de Otto Salguero, le propriétaire de la ferme de los «Cocos».

Les tueurs des 27 ouvriers agricoles ont abattu leurs victimes une à une, mais ils recherchaient en fait le propriétaire des lieux, selon un survivant et le ministre.

«M. Gomez Vazquez a été arrêté dans la juridiction de Tactic, Alta Verapaz (province voisine du Peten) et nous considérons qu'il n'est pas isolé du massacre (des 27), étant donné qu'il occupe un poste de dirigeant dans l'organisation criminelle (des Zetas)», a dit pour sa part Claudia Paz y Paz, procureur général.

Otto Salguero fait l'objet d'une enquête depuis les meurtres, soupçonné d'être lié au trafic de drogues.

Les tentacules des Zetas, groupe fondé par d'anciens officiers d'élite de l'armée mexicaine, s'étendent des États-Unis à l'Amérique centrale. Ils opèrent notamment dans le nord du Guatemala, une région couverte de forêts.

Ce pays est devenu ces dernières années une route de transit de la cocaïne vers les États-Unis, premier client de cette drogue de production quasi exclusivement sud-américaine. C'est aussi un des plus violents au monde, avec une moyenne de 18 homicides par jour.

L'état de siège a été décrété dans le Peten.