Près de 25 000 personnes sont mortes victimes d'actes de violence en trois ans dans l'État de Rio de Janeiro qui compte 17 millions d'habitants, selon les chiffres collectés par l'ONG Rio de Paz.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Entre janvier 2007 et mai 2010, 19 839 assassinats ont été enregistrés, rapporte Rio de Paz qui cite des statistiques de l'Institut de sécurité publique.

L'ONG précise que 154 personnes sont mortes à la suite de leurs blessures, 709 après un vol et que 3943 personnes ont été tuées lors d'opérations policières dans les favelas.

En outre, 74 policiers militaires et 23 policiers civils ont été tués en service.

La violence urbaine est un problème endémique dans l'État de Rio, en particulier dans les zones pauvres comme les favelas où vivent plusieurs millions de personnes.

C'est l'un des principaux sujets de préoccupation à six ans des jeux Olympiques de 2016 attribués l'an dernier à la «ville merveilleuse».

L'État de Rio est l'un des plus violents du Brésil, pays qui enregistre chaque année plus de 40 000 assassinats, soit un taux annuel de 23,8 homicides pour 100 000 habitants, selon des chiffres publiés en 2009 par le ministère de la Justice.