Le tremblement de terre au Chili survient en plein changement de gouvernement. Le nouveau président de droite, Sebastian Pinera, aura à gérer la reconstruction de son pays après son investiture, qui aura lieu le 11 mars.

Mis à jour le 27 févr. 2010
Catherine Handfield LA PRESSE

M. Pinera a promis samedi l'«aide totale et l'engagement» de sa future équipe à celle de la présidente sortante, Michelle Bachelet. Il a estimé que «le Chili doit s'unir pour aider les victimes, les familles de ceux qui sont morts, aider et reconstruire».

Pinera, un entrepreneur multimillionnaire, a été élu le 17 janvier pour succéder à la présidente socialiste Michelle Bachelet. Malgré la popularité de cette dernière, la Constitution lui interdisait de se présenter à deux mandats consécutifs.

L'élection de Sebastian Pinera, le candidat de la droite modérée, survient après 20 ans de gouvernement de centre gauche depuis la fin de la dictature d'Augusto Pinochet. Il avait été battu en 2005 au second tour par Mme Bachelet.

- Avec AP