La visite du président bolivien Evo Morales au Venezuela, prévue ce dimanche, a été annulée, a-t-on appris de sources proches de la présidence vénézuélienne.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette annonce survient quelques heures après celle de la non diffusion de l'émission «Alo Presidente» (Allo président) pour le deuxième jour de suite,  alors que le président vénézuélien Hugo Chavez avait promis un marathon de quatre jours pour le dixième anniversaire de ce show hebdomadaire.

Les raisons de l'annulation de la visite du président Morales n'ont pas été précisées. Le chef de l'Etat bolivien devait ensuite se rendre avec son homologue vénézuélien Hugo Chavez à San Salvador, pour assister lundi à l'investiture du nouveau président de gauche Salvador Funes.

Le voyage de M. Chavez dans ce petit pays d'Amérique centrale n'a pas davantage été confirmé dimanche par les services de la présidence.

En revanche, le palais du gouvernement à La Paz a indiqué que M. Morales se rendrait bien lundi à la prise de fonctions de M. Funes.

Dans la matinée, le ministère de l'Information avait annoncé pendant le journal télévisé de la chaîne publique VTV que le show hebdomadaire «Alo presidente» ne serait pas diffusé en raison «de problèmes techniques».

Après avoir promis en début de semaine une «telenovela» (feuilleton sentimental) de quatre jours, mélangeant chansons, débats et discours, le dirigeant socialiste avait été présent à l'antenne pendant six heures jeudi et vendredi.

Il avait ensuite proposé d'organiser samedi un débat avec l'écrivain péruvien Mario Vargas Llosa, mais l'idée avait été abandonnée, en raison de désaccords sur le format de la joute oratoire et l'émission a finalement été annulée.

Hugo Chavez a rarement déclaré forfait pour ce rendez-vous qu'il a transformé en redoutable outil de communication.