D'importantes inondations provoquées par des pluies torrentielles qui s'abattent depuis avril dans le nord et le nord-est du Brésil ont fait 45 morts et entraîné l'évacuation de 378 000 personnes, ont annoncé des responsables.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le secrétariat national de la Défense civile (Sedec) a indiqué que huit États sur 11 affectés avaient été particulièrement touchés par les inondations. Plus d'un million de personnes dans 407 municipalités ont été frappées. Plusieurs régions ont été placées en situation d'urgence et de nombreuses agglomérations sont coupées du reste du monde.

Le gouvernement brésilien a estimé les dégâts provoqués par ces intempéries à près de 500 millions de dollars.

Le Président Luiz Inacio Lula da Silva, qui s'est rendu sur les lieux des inondations, a promis une aide gouvernementale.

En revanche, le sud du pays connaît la pire sécheresse des 80 dernières années et les autorités ont déclaré l'état d'urgence dans plus de 100 municipalités.