Source ID:; App Source:

Haïti: des violences provoquent l'annulation de certains scrutins

Des policiers tentent d'assurer la sécurité.... (Photo: AFP)

Agrandir

Des policiers tentent d'assurer la sécurité.

Photo: AFP

Agence France-Presse
Port-au-Prince, Haïti

Le président du Conseil électoral provisoire haïtien (CEP) Frantz-Gérard Verret a annoncé dimanche l'annulation des élections dans le Centre d'Haïti où des incidents violents avaient éclaté quelques heures après l'ouverture du scrutin.

«En vertu de la situation de sécurité publique régnant dans le Centre du pays, après concertation avec les autorités de police et au sein même du CEP, nous stoppons les élections dans cette région», a déclaré à la presse le président de l'institution électorale. M. Verret qui a voté dans un bureau de vote de la capitale s'est félicité en revanche du déroulement du vote dans les autres régions du pays grâce à la présence de la police nationale.

À Port-au-Prince, la capitale, aucun incident n'a été signalé, mais très peu d'électeurs étaient visibles dans les rues où sillonnaient des véhicules de la police haïtienne.

Plus de 4,5 millions d'Haïtiens étaient appelés à voter pour désigner 13 sénateurs parmi 78 candidats qui se présentaient dans cette élection partielle pour le renouvellement du tiers du Sénat haïtien.

Des incidents ont éclaté dimanche matin dans la ville de Mirebalais (57 km à l'est de Port-au-Prince) où des centres de vote ont été attaqués par des inconnus armés qui auraient emporté des caisses de bulletins de vote, selon le porte-parole de la police nationale d'Haïti.

Un agent électoral a été blessé par balles alors qu'un sénateur se trouvant sur place avait signalé des tirs devant son hôtel.

«Des gens qui circulent dans des véhicules sont en train de tirer devant mon hôtel et dans d'autres quartiers de la ville», a déclaré la sénatrice Edmonde Supplice Beauzile, accusant des partisans du pouvoir d'organiser ce désordre.

«La police a intercepté un véhicule avec des armes et une cargaison de bulletins de vote. Le chauffeur du véhicule a été interpellé», a déclaré à Port-au-Prince le porte-parole de la police haïtienne Garry Desrosiers.

La campagne électorale a été particulièrement tendue dans cette région du pays où six candidats dont des proches du pouvoir en place s'affrontent pour un poste vacant au Sénat haïtien.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer