Source ID:; App Source:

Dix sous de plus par vêtement pour éviter un nouveau drame bangladais

Le Bangladais est le deuxième plus grand atelier... (PHOTO MUNIR UZ ZAMAN, AFP)

Agrandir

Le Bangladais est le deuxième plus grand atelier de confection de vêtements au monde après la Chine.

PHOTO MUNIR UZ ZAMAN, AFP

La Presse

Seriez-vous prêt à payer votre chemise 10 cents de plus pour améliorer la sécurité des travailleurs qui l'ont confectionnée à l'autre bout du monde, disons... au Bangladesh? Selon l'hebdomadaire américain The New Yorker, c'est le prix qu'il en coûterait aux consommateurs occidentaux pour éviter qu'un autre drame comme celui ayant coûté la vie à plus de 1100 personnes en banlieue de la capitale bangladaise, Dacca - alors que le Rana Plaza, un immeuble abritant cinq ateliers textiles, s'est effondré à Savar le 24 avril - ne se produise.

Le calcul est simple. Dix cents de plus à la caisse permettrait aux propriétaires de «sweat shops» et autres ateliers de confections au Bangladesh de conformer les édifices aux normes de sécurité. Une amélioration chiffrée à trois milliards.

À lire sur slate.fr et thenewyorker.com




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer