Plongé dans un coma artificiel depuis plus de sept ans, l'ex-premier ministre d'Israël Ariel Sharon montre un «certain degré de conscience», a affirmé, dimanche, un neurologue israélien.

Publié le 28 janv. 2013
LA PRESSE

Le fondateur de Kadima «pourrait être éveillé, entendre et même être conscient», affirme le médecin qui souligne que l'ex-faucon de la droite israélienne ne peut communiquer physiquement compte tenu de «sa paralysie», héritée de l'attaque cérébrale subie le 18 décembre 2005.

Le 11e dirigeant de l'État hébreu pourrait souffrir de ce qu'on appelle le syndrome d'enfermement, condition médiatisée par Le Scaphandre et le Papillon, ouvrage autobiographique de Jean-Dominique Bauby publié en 1997.

À lire sur lefigaro.fr