En pleine conférence de Doha, le négociateur philippin n'a pas réussi à contenir ses larmes durant son intervention. De quoi émouvoir les 195 représentations nationales alors que les discussions s'éternisaient.

LA PRESSE

Le pays du négociateur Naderev Sano vient d'être frappé par le cyclone Bopha, un phénomène climatique exceptionnel vu sa puissance et sa localisation.

«Alors que nous sommes assis ici à cette table de négociation, alors qu'on tergiverse et qu'on procrastine, le bilan en morts s'alourdit, a témoigné Naderev Sano. [Mon pays] subit une immense dévastation. Des centaines de personnes ont perdu leur maison.».

Il a appelé les négociateurs à répondre aux exigences des 7 milliards d'humains plutôt qu'à celles de leurs dirigeants.

>> Lisez la suite sur nouvelobs.com