Le taux de suicide chez les Grecs a augmenté de 40% au premier trimestre de l'année 2011, par rapport aux six premiers mois de l'année précédente. Si le ministère grec de la Santé s'est refusé de faire un lien de cause à effet entre l'augmentation des suicides dans la population hellénique et la crise économique qui frappe le berceau de la démocratie, une étude réalisée par l'Institut de recherche de l'Université de santé mentale d'Athènes établit clairement un rapport entre précarité économique et tentatives de suicide.

Mis à jour le 14 nov. 2011
LA PRESSE

Selon une autre étude publiée par la revue scientifique britannique The Lancet, en juillet dernier, le nombre de suicides a augmenté plus vite dans les pays de la zone euro ayant le contexte économique le plus difficile: 17% en Grèce et 13% en Irlande.

À lire sur bigbrowser.blog.lemonde.fr