Le nombre de divorces augmente de plus en plus en Iran: un mariage sur sept finit par un divorce dans l'ensemble du pays alors que le ratio est d'un sur 3,76 à Téhéran.

Publié le 22 déc. 2010
CYBERPRESSE

Il s'agit d'une tendance spectaculaire puisque le divorce est fortement découragé en Iran, un pays musulman conservateur.

Les Iraniennes osent davantage braver la tradition et le régime en s'affranchissant de l'institution du mariage, ce qui inquiète les autorités. Les responsables politiques et les membres du Parlement parlent d'une «crise» et d'une «menace nationale».

À lire sur le site du Courrier International.