Ils sont orphelins, handicapés ou albinos. Des enfants de la rue accusés d'être des sorciers. Dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), Kinshasa, ils seraient près de 20 000 bambins à être considérés comme tel.

CYBERPRESSE

Si jadis la chasse aux sorcières prenait pour cible principalement des femmes âgées, aujourd'hui les enfants sont devenus les bouc-émissaires par excellence dans cette lutte au paranormal qui prend place dans plusieurs pays africains.

À lire sur liberation.fr

.